Christian Louis : autoportrait

Christian Louis
   sa vie et son œuvre

   son travail documentaire

   la narration visuelle

   livres

   biographie

   expositions

   cahiers


Association « Christian
   Louis : clair-obscur » 

Café Royal Books

   collection 1–documentaire

   collection 2–narration

   bulletin de souscription

Amis de l'association

l'atelier de sériegraphie ENSAD, Paris

exemplaire Café Royal Books

vieillard dans la rue

Christian Louis : 1948-2001

Photographe parisien actif dans les années 70, 80 et 90, Christian Louis a su trouver sa propre écriture dans un style narratif des « à-côtés », une combinaison parfois surréaliste d’images et de mots qui inspira une série de livres et d’expositions : le cœur et le fil d’une carrière interrompue à l’âge de 53 ans. Une partie importante de son œuvre a été produite dans le cadre d’une lutte de 10 ans contre le cancer, ce qui apporta un nouveau sentiment d’urgence et de clarté dans son travail.

Un début de vie difficile a joué un rôle important dans la formation du regard de Christian Louis. Son père, de milieu populaire, est mort dans un accident de moto alors que Christian avait à peine quatre ans et, comme ni sa mère ni ses grands-parents ne se trouvaient capables de s’occuper de lui, il s’est retrouvé en foyer à l’âge de 5 ans et y a passé neuf années.

Quittant l’école à l’âge de quatorze ans, il avait besoin d’un emploi et a choisi la photographie. Quatre ans plus tard, il s’est lancé seul comme photographe commercial, mais il a trouvé ce travail trop étroit. Au début des années 70, il s’est lancé dans des actions expérimentales – diaporamas à grande échelle et théâtre alternatif – et a commencé à exposer son travail. En 1974, grâce à un poste d’enseignant à Paris III, il s’est consacré exclusivement à ses propres projets.

Son œuvre s’inscrit dans deux thèmes distincts, le documentaire et la narration visuelle, qui se chevauchent dans le contexte d’une France marquée par le déclin industriel et l’expansion urbaine. Si une partie de son travail s’enracine dans les réalités peu romantiques des banlieues parisiennes et de la France profonde, l’autre est beaucoup moins contraignant et constitue un aperçu latéral et original à la recherche de quelque chose de plus poétique au sein du quotidien. En 27 ans, il publiera 16 livres et développera un certain nombre d’idées inédites, qui ont abouti à une trentaine d’expositions. Tout au long d’une lutte contre le cancer débutant en 1990 et jusqu’à sa mort en 2001, Christian Louis a été absorbé par l’enseignement à l’ENSAD et par son travail sur plusieurs idées de livres et de nouveaux projets.

Bouleversée par sa mort cruelle, Martine, sa veuve, était trop désemparée pour relever le défi de redonner vie à son œuvre. Par conséquent son travail a effectivement disparu et serait resté tel quel sans le soutien de l’association « Christian Louis : clair-obscur » qui a travaillé depuis novembre 2014 pour assurer sa réputation par des dons importants aux musées et l’indexation de ses tirages et de ses livres dans les collections publiques.

Pour rendre l’œuvre de Christian plus accessible, l’association, en collaboration avec Café Royal Books (www.caferoyalbooks.com), va publier deux collections coffret de neuf livres chacune consacrées aux deux dimensions de son travail : le documentaire et la narration visuelle. Chaque livre de 36 pages en format A5 (14cm x 20cm) contient un texte en français et en anglais suivi par une série d’environ 24 images.